Conseil no1: Votre renouvellement, est-ce une boîte à surprise ?

149053131 (1)boite a surprise

 

Quelques semaines avant la mise en vigueur de votre régime d’assurance collective, votre courtier vous informe qu’il acheminera votre rapport de renouvellement sous peu.

À chaque renouvellement, vous êtes tenaillé par le sentiment de :

  • ne pas savoir à quoi vous attendre,
  • l’appréhension d’une augmentation,
  • vous consacrer à une lecture fastidieuse et complexe du rapport de l’assureur,
  • savoir comment justifier à vos employés une nouvelle augmentation des primes
  • le sentiment d’impuissance relativement à la gestion des coûts de votre régime collectif…

Votre régime d’assurance collective — une fois renouvelée, parfois même sans savoir si vous payez le juste prix — est un dossier vous préférez « oublier » jusqu’au prochain renouvellement.

Pourtant, avec de bons outils simples et efficaces, le renouvellement ne devrait pas être un irritant. Mais plutôt un rapport phare pour définir votre stratégie de stabilisation et de contrôle de coûts de votre régime à court, à moyen et à long terme.

3 OUTILS POUR CONTRÔLER LES COÛTS et MIEUX VOUS PRÉPARER POUR LE RENOUVELLEMENT

 

3 outils vous suffisent pour mieux anticiper une augmentation ou une baisse du coût de votre régime et pour mieux négocier votre prochain renouvellement.

 

Technique no 1 : Gérez votre régime d’assurance collective comme vous gérez les autres budgets importants de votre entreprise

En collaboration avec votre assureur et votre courtier, gérez votre régime d’assurance collective de la même façon dont vous gérez les dépenses importantes de votre entreprise (marketing, achat d’équipement, etc.). En d’autres mots, suivez l’évolution des dépenses et la tendance tous les mois.

En moyenne, pour une entreprise de 100 employés, le coût d’un régime d’assurance collective peut s’élever à 250 000 $. Un montant non négligeable payé par l’employeur et ses employés chaque année.

Des coûts associés à votre régime, 80 % sont liés aux réclamations en soins de santé (si applicable, l’invalidité de courte durée et les soins dentaires) que l’assureur débourse à vos employés ainsi qu’aux divers frais de gestion qui s’y rattachent. Il est donc primordial de suivre de près chaque mouvement d’argent associé à cette dépense, chaque mois et systématiquement.

Technique no 2 : Utilisez un rapport d’analyse mensuel (dépôt des primes et paiement des réclamations et des frais), tout  comme un état de compte bancaire

Ce rapport d’analyse mensuel vous permet de:

  • Valider le solde actuel disponible  -en dollars- pour payer les réclamations;
  • Valider les primes payées et constater les différents frais qui s’y rattachent;
  • Suivre les retraits ou les déboursés associés au paiement des réclamations;
  • Déterminer si le compte est déficitaire ou excédentaire (le montant total de la prime nette déposée c. réclamations payées).

Ainsi, vous exercez un meilleur contrôle sur le mouvement d’argent avec toute transparence .

Cliquez sur ce lien pour visualiser un exemple du rapport : Rapport analyse mensuel

La technique no 3, qui vous permet de déterminer si vous aurez une hausse  ou non lors du renouvellement ou non, vous sera dévoilée lors de la prochaine infolettre le 3 juillet prochain.

À ne pas manquer : un 2e article sur l’assurance collective : 80 % de votre régime n’est pas vraiment de l’assurance.

Vous avez une question ou un sujet à traiter pour notre prochaine infolettre ? Écrivez-nous à : conseilsregime@groupepremiermedical.ca 

COMMENTEZ CET ARTICLE.