Santé et perfectionnisme

 Photo_Couper_Gazoni_Le-perfectionnisme_p

L’impact du perfectionnisme sur le bien-être
et la santé mentale

Dans une société de plus en plus marquée par la productivité et la performance nous notons une préoccupation grandissante face à l’impact du perfectionnisme sur le bien-être et la santé mentale. Mais comment savoir si on est perfectionniste? Le perfectionnisme est un effort pour être parfait dans une ou plusieurs sphères de sa vie. «À l’extrême, il représente la tendance à avoir de hauts standards et une attitude critique vis-à-vis de soi » (1) Il importe par contre de différencier le perfectionnisme sain du perfectionnisme excessif.

Contrairement au perfectionniste sain, le perfectionniste excessif se caractérise au niveau de ses croyances et pensées, par une philosophie du tout ou rien. C’est une personne qui tend à craindre les erreurs et à en dramatiser les conséquences. Le perfectionniste abuse généralement du mot devoir, car selon lui, chaque tâche est une obligation à remplir. Il peut alors entraîner une multitude d’impacts négatifs sur la santé et la vie quotidienne.

Sur le plan personnel, le perfectionniste peut avoir l’impression de ne jamais atteindre ses buts, de ne pas être en mesure de plaire suffisamment à son entourage et ne jamais être à la hauteur des attentes. Sur le plan physique, plusieurs symptômes peuvent apparaitre peu à peu, tels de la confusion, un manque d’énergie récurent, ou encore des affections plus graves. Afin de prévenir le perfectionnisme excessif, il est tout d’abord important d’être attentif aux signes qui pourraient vous mettre sur la piste. Une question à se poser qui est très révélatrice : Est-ce que je suggèrerai mon style de vie à une amie? Les commentaires des gens autour sont également très  révélateurs. Donc, soyez attentifs à ces commentaires. Par exemple,  est-ce qu’ils vous disent régulièrement que vous en faites trop?

Le changement est possible, les multiples suivis que j’ai eu l’occasion de faire m’ont montré à quel point une fois la problématique identifiée, la personne est motivée à s’engager dans un processus de changement car elle a malheureusement pu constater tous les dommages causés et ne veut pas les reproduire. Il ne s’agit pas d’éliminer le comportement mais de le rendre sain et positif. Le perfectionnisme peut nuire à la santé physique et mentale et avoir des répercussions négatives sur le travail et les autres sphères de la vie. Ce qui importe, c’est de rester attentifs aux signes afin de prévenir cette problématique avant qu’elle n’entraîne des conséquences importantes, tels un éclatement familial ou un arrêt de travail. Finalement, il est primordial d’aller chercher de l’aide au besoin.

Nouchine Dardachti, ergothérapeute
Marie-Michelle Lord, étudiante à la maîtrise à l’université de Montréal et stagiaire chez Physio Extra

Logo Physio extra

                                                           
Sources
1-      Fanget, F. (2009). Toujours Mieux! Psychologie du perfectionnisme. Paris